top-100-distribution-auto-france

L’argus publie le TOP 100 des distributeurs automobiles français

top-100-distribution-auto-france

La distribution automobile française pèse 80 M€ ; près de 800 investisseurs la composent. Chiffre d’affaires, volume de ventes, ratios VN / VO, localisation, etc., le magazine L’argus établit en ce mois de septembre 2016 le palmarès des 100 premiers distributeurs automobiles de France dans un dossier spécial de 20 pages.

Un contexte marché favorable

La distribution automobile avait déjà retrouvé son appétit de conquête en 2014. Cette croissance externe s’est ressentie dans les chiffres du top 100 de 2015. Mais une autre vague de rachats sans précédent, annoncée en 2015 et 2016, s’apprête à chambouler à nouveau le paysage automobile.

Tous les voyants au vert. Pour la deuxième année consécutive, les ventes de Voitures Neuves (VN) du top 100 des groupes de distribution croissent plus vite que le marché. Conjuguée aux efforts réalisés dans l’activité occasion, la rentabilité s’est régulièrement améliorée depuis 2014.

L’enquête réalisée par L’argus montre qu’en 2015 :

  • Le cumul des volumes de Véhicules Particuliers (VP) et Véhicules Utilitaires (VU) neufs a crû de 6,7 % (soit plus que les 5,9 % de l’ensemble des distributeurs), que le chiffre d’affaires a bondit de 8,8 %, à 32 milliards d’euros et que la rentabilité continue de s’améliorer. Ainsi, pour les 53 groupes qui ont répondu sur ce point, le taux de profit a grimpé de 0,8 % en 2013 à 1,2 % en 2014, puis à 1,5 % en 2015.
  • Les ventes de Véhicules d’Occasion (VO) du top 100 représentent en 2015 près de 48% des ventes globales (contre 40% en 2010). Nombre de grands distributeurs du top 100 ont joué́ la carte stratégique du VO, une activité qui stimule les ateliers des distributeurs ; la plupart en récolte aujourd’hui les fruits. En effet, les volumes ont augmenté de 6,3 % au global (une progression contrastée selon les marchés cibles : + 5,8 % pour les occasions de moins de 1 an et -5,9 % pour celles de 1 à 5 ans).

Selon L’argus, « Sur un marché où il se vend en moyenne 3 VO pour 1 VN, les distributeurs ont compris que le VO est un véritable levier de croissance, générateur de business. Des constructeurs comme PSA ou Renault et Volkswagen positionnent d’ailleurs clairement aujourd’hui le VO comme un nouveau pilier stratégique. »

Un top 10 qui poursuit sa conquête

Alors que la progression de l’ensemble du top 100 est de 6,7 %, les dix premiers distributeurs automobiles de France ont augmenté de 7,5 % leurs ventes cumulées de véhicules neufs. Ils demeurent incontestablement les plus puissants et sont ceux qui, année après année, croissent le plus vite. En 2015, ils ont franchi deux seuils symboliques en totalisant 315 000 VN et 10,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Un nouveau podium en 2015 : PGA (1er), Gueudet (2ème), Bernard (3ème)

Avec un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros (+ 8,3 %), l’activité́ du groupe PGA a bondi de 27 % en 2015. Grâce à de nombreuses acquisitions, PGA creuse l’écart et enregistre un chiffre d’affaires presque quatre fois supérieur au groupe Gueudet, qui se hisse cette année à la deuxième place du classement (4ème en 2014) avec 1,08 milliards d’euros. Le groupe Bernard, client de l’agence FranceProNet, 3ème du classement (2ème en 2014), a quant à lui réalisé un chiffre d’affaires de 974 millions d’euros.